Toute personne étant le sujet d’une photo a un droit à l’image, c’est-à-dire qu’il est interdit d’utiliser l’image sans son autorisation.

Il y a deux mots importants dans cette phrase :

sujet : la personne doit être le sujet de votre photo. Par exemple, si vous photographiez une foule, personne en particulier n’est réellement le sujet de votre photo. Autrement dit, vous n’êtes pas obligés de demander l’autorisation des 152 manifestants de votre photo, ou des 45 badauds attroupés autour d’un spectacle de rue 😉 Attention cependant, si vous faites la mise au point sur une personne en particulier et que le reste de la foule est floue, la notion de sujet peut être ambiguë ! utiliser : vous avez le droit de prendre des clichés de personnes dans la rue, même sans leur autorisation. C’est l’utilisation des clichés qui est interdite, c’est-à-dire en gros leur publication sur quelque support que ce soit.